Communiqué

COMMUNIQUÉ SUR LA VENTE DE L’ÉGLISE TRÈS-SAINT-SACREMENT

26 novembre 2018

Un comité mandaté par l’assemblée de fabrique a préparé pendant plusieurs mois, un plan directeur immobilier concernant notre église : évaluation de l’état du bâtiment, évaluation des coûts pour sa réparation et son entretien dans l’avenir, besoins pastoraux. Le 16 février dernier, ce plan directeur immobilier a été présenté à une assemblée des paroissiens de Très-Saint-Sacrement. Au mois de septembre, les marguilliers ont présenté aux autorités diocésaines, le Plan directeur immobilier avec recommandations pour l’avenir de l’église. Le 1er octobre dernier, l’assemblée de fabrique de la paroisse Très-Saint-Sacrement a reçu l'approbation de l'autorité diocésaine de ce plan directeur immobilier. Dans ce plan directeur immobilier, «la fabrique recommande qu’un processus de mise en vente de l’église Très-Saint-Sacrement soit enclenché en coordination avec le diocèse et qu’une transaction soit conditionnelle à l’aménagement d’espaces qui répondront aux besoins de la communauté chrétienne de Très-Saint-Sacrement. »

Puisqu’il n’est plus possible de conserver notre église, les marguilliers veulent cependant avec l’accord du diocèse que soit assuré dans un nouvel édifice ou dans l’édifice réaménagé, un service pastoral et que la fabrique soit libérée de la charge de l’immeuble et de toutes les responsabilités financières qui en découlent (réparations, entretien, sécurité, etc.). Pendant le processus de mise en vente, la vie pastorale continue dans l’église et nous sommes tous et toutes invités à porter dans notre prière son avenir.

En savoir plus

Message du Vicaire général

Message du Vicaire général de l’Archidiocèse de Québec pour les paroisses de Saint-Sacrement, Saint-Charles-Garnier et Saint-Michel-de-Sillery

Lire le message

Communiqué du curé

 

L’église du Très Saint-Sacrement de Québec ouvrira de nouveau ces portes le 1e novembre prochain et accueillera tous ses groupes qui y réalisent des activités religieuses ou communautaires. Depuis les deux chutes de pierres survenues les 22 mai et 20 juillet derniers, les lieux étaient fermés au public, autant pour le culte que les nombreuses activités communautaires. Devant l’urgence de sécuriser les lieux, le Conseil de fabrique a mandaté un entrepreneur, M. Darrack Murphy, sous la supervision de l’architecte Gilles Duchesneau afin d’effectuer des travaux de sécurisation des lieux. Une assemblée spéciale des paroissiens tenue le 15 octobre dernier a entériné cette décision.

Les derniers travaux pour sécuriser l’église ont consisté essentiellement à la mise en place d’un échafaudage à l’intérieur pour soutenir les poutres du toit et à la pose de câbles d’acier et d’une épaisse toile imperméable à l’extérieur pour empêcher d’autres chutes de pierre au cours de l’hiver. Selon les professionnels au dossier, ces mesures sont largement suffisantes pour assurer la sécurité de tous les usagers du lieu jusqu’au printemps prochain.

Cette période de répit sera l’occasion pour les paroissiens du Très Saint-Sacrement de réfléchir sur l’avenir de leur église. À cet égard, à la suggestion du diocèse, le Conseil de fabrique a mis sur pied une équipe devant (1) mettre en place un plan directeur immobilier et (2) tenir des consultations des paroissiens. Ces consultations serviront à faire des représentations aux autorités diocésaines, au printemps prochain.

Entretemps, le Conseil de Fabrique invite ses paroissiens et paroissiennes, et toute la population de Québec, à se réapproprier ce lieu de culte unique. Ce sanctuaire de la paix demeure un lieu de répit pour y rencontrer Dieu, par le culte et la charité.

Enfin, le Conseil de fabrique encourage ses bienfaiteurs a continuer leurs donations dans le cadre de la campagne de financement entreprise cet été.

Convocation d'assemblée paroissiens

L'assemblée de paroissiens s'est tenue dimanche le 15 octobre au Samuel Holland après la célébration eucharistique présidée par notre curé, le P. Busque. Les informations transmises faisaient d'abord état de la nécessité de sécuriser l'église du Très Saint Sacrement. Les dépenses nécessitées par cette sécurisation ont été approuvées par les paroissiens qui ont entériné le règlement d'emprunt au montant de 300,000$.