L'adoration, coeur de l'évangélisation

L’Eucharistie, source de l’évangélisation

Dans la célébration de l’Eucharistie, le Christ Jésus nous rejoint et nous révèle l’amour du Père pour chacun de nous. A partir de cette expérience, nous sommes poussés à communiquer aux autres cette Bonne Nouvelle. Nous ne pouvons garder pour nous l'amour que nous célébrons dans ce Sacrement. Ce dont le monde a besoin, c'est de l'amour de Dieu, c'est de rencontrer le Christ et de croire en lui. C'est pourquoi l'Eucharistie n'est pas seulement source et sommet de la vie de l'Église; elle est aussi source et sommet de sa mission: « Une Église authentiquement eucharistique est une Église missionnaire ». Nous aussi, nous pouvons dire à nos frères avec conviction: « Ce que nous avons contemplé, ce que nous avons entendu, nous vous l'annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous » (1 Jn 1, 3)    

L’Eucharistie, cœur vivant de la communauté paroissiale  

Comme Marie qui portait la mission des apôtres par sa prière, toute la paroisse est appelée aujourd'hui à se réunir autour de Jésus dans l'adoration pour porter l’évangélisation du monde. Jésus dit « Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations. » (Mc 11, 17).

La paroisse n’est pas, en premier lieu, une structure, un territoire, un édifice; c’est avant tout une communauté eucharistique. Par l’adoration, la paroisse est greffée sur la vigne, et devient ainsi le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain. Il faut redécouvrir, dans la foi, le vrai visage de la paroisse. Par l’adoration, la paroisse devient une communauté ecclésiale authentique, un feu qui embrase le monde et qui tire son unité de l’unité du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Ainsi, l’adoration eucharistique réalise le sens profond de la paroisse : elle devient une maison familiale, fraternelle et accueillante, une fontaine où tous ceux qui ont soif viennent étancher leur soif.

L’Eucharistie, sommet de l’évangélisation  

La seule fois que le Père parle dans l’Évangile, c’est pour révéler au monde l’identité de  Jésus, « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. » (Mt 3, 17) Voilà l’évangélisation véritable. Celle du Père céleste Lui-même : dire au monde l’identité de Jésus pour que tous aillent à lui. «  Quiconque s’est mis à l’écoute du Père et à son école vient à moi. » (Jn 6 45), nous dit Jésus dans son discours eucharistique.

Évangéliser, c’est annoncer la  Bonne Nouvelle. Jésus est la Bonne Nouvelle! Il se donne en nourriture et demeure parmi nous au Saint-Sacrement pour nous combler de son amour, de sa force et de sa grâce. Il nous attire et nous guide vers notre fin dernière, l'adorable Trinité. Il nous envoie alors l'annoncer pour que tous viennent l'entourer et trouver en Lui leur vocation ultime.