Sanctuaire pour la Paix

Activité mensuelle pour la paix
Une messe est célébrée le 4e lundi de chaque mois à 16h30

Le 10 juin 2010, lors de la Fête-Dieu, le Cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec, a désigné l’église du Saint Sacrement de Québec, Sanctuaire pour la Paix. Il invitait ainsi la communauté chrétienne de la paroisse à poursuivre l’œuvre de prière pour les militaires canadiens déployés en mission de paix et pour les membres de leurs familles, œuvre de prière qui avait jadis  été confiée aux servantes de Saint-Sacrement. Une centaine de militaires canadiens sont venus se joindre à la communauté chrétienne pour célébrer le Prince de la Paix, présent parmi dans son eucharistie. Ce fut l’occasion de refaire avec eux une magnifique procession avec le Saint Sacrement dans les rues de la ville.

Depuis ce jour, la communauté chrétienne Saint Sacrement de Québec célèbre l’eucharistie régulièrement, une fois par mois pour la paix dans le monde et organise des cérémonies officielles avec les forces armées canadiennes  à l’occasion de départ ou de retour de militaires envoyés en mission de paix.

Mais ce que nous vivons de plus grand dans ce sanctuaire pour la Paix,  ce sont ces adorateurs et adoratrices qui prient tous les jours, Jésus, Prince de la Paix exposé sur l’autel, de 8h00 à 20h00, dans le prolongement des eucharisties quotidiennes.  De plus, l’équipe pastorale en collaboration avec  les fidèles et les services diocésains veut développer une culture de la Paix . À la lumière de la Parole de DIeu, nous apprenons à affronter les tensions, les conflits et les guerres de la vie actuelle en artisan de la Paix.

Ainsi lors d’un conflit entre des mouvements étudiants et notre Gouvernement en juin 2013,  une célébration eucharistique pour la paix sociale a rassemblé dans notre église plusieurs centaines de citoyens-nes soucieux de chercher ensemble des chemins de réconciliation.

Plus récemment, le 17 août dernier, une messe spéciale a été célébrée un mois exactement après que les milices de l’État Islamique en Irak eurent pris la ville de Mossoul, seconde ville d’Irak par sa population, forçant plus de 150,000 chrétiens-nes à fuir leur domicile. Des centaines de fidèles de toute la ville de Québec se sont rassemblés au Sanctuaire de la Paix et ont communié dans la prière avec leurs frères et sœurs persécutés. À la fin de la célébration, un grand nombre se sont fait photographier avec le nom nazaréen écrit en arabe sur la poitrine en signe de communion avec nos frères et sœurs d’Irak.

 

Ces quelques exemples nous montrent comment Jésus célébré et adoré dans ce sanctuaire nous met en communion avec nos frères et sœurs du monde. Ce sont quelques-uns des fruits de la présence des Religieux et Servantes du Saint-Sacrement à Québec depuis près de cent ans.

P. Gérard Busque, curé
Article paru dans la revue internationale des Religieux du Saint-Sacrement

Rescrit désignant l'église du Très Saint-Sacrement
comme Sanctuaire pour la Paix